Uber morocco interdit

Uber Morocco : Illégal selon la Wilaya de Casa. Pourquoi s’inquiéter d’un Uber actif au Maroc ?

Selon un communiqué relayé par la MAP, la Wilaya de Casablanca a déclaré l’activité de Uber Morocco illégale

Cette activité consiste, selon le communiqué, à « un nouveau service de transport public à l’intérieur de la ville de Casablanca et d’assurer le trajet Casablanca-aéroport Mohammed V ».

Rien d’étonnant tout de même. En effet, Uber a été combattu, plus ou moins férocement dans plusieurs pays.

Le modèle d’Uber consiste à louer, le temps d’un trajet, une voiture avec chauffeur, via une application Smartphone dédiée avec un paiement en ligne.

Un modèle qui se heurte, comme c’est le cas du Maroc, à une législation locale. Une législation qui a été créé durant une époque où Uber était inimaginable.

En plus, Uber peut constituer un risque pour l’activité des taxis qui est aussi régi de manière stricte et contraignante en comparaison avec le système Uber.

Uber Morocco, nous l’avons testé à Casablanca, et l’expérience était fort intéressante.

4 raisons pourquoi il ne faut pas avoir peur d’un Uber actif au Maroc, au contraire :

Raison 1 : Uber est plus cher qu’un taxi

Uber est plus cher qu’un trajet en taxi au Maroc, et c’est aussi le cas dans plusieurs pays dans le monde.

Et il y a 3 raisons principales : Le chauffeur reverse une partie de son revenu à la centrale de réservation (souvent 20%, mais pas d’infos à ce propos au Maroc) mais surtout, et c’est la deuxième raison, car une voiture Uber se déplace pour récupérer un client. Un trajet que doit supporter le client, alors que le Taxi n’applique cela qu’en cas de réservation.

La troisième raison, qui s’applique surtout au Maroc, un véhicule Uber, est de meilleur qualité. Un véhicule assez neuf, dans une catégorie largement supérieur aux taxis circulants au Maroc.

Raison 2 : Les clients d’Uber sont rarement des clients Taxi

Sans réelles études sur le sujet, on peut tout de même spéculer sur un constat simple. Uber est un service de Luxe… abordable. Son prix, parfois 2 fois plus cher que le même trajet en taxi, est une barrière tarifaire qui éloignera une grande majorité des usagers habituels des taxis.

En plus du prix, le mode de paiement : Uber se fait payer directement depuis votre carte bancaire. Un moyen de paiement dont l’usage est encore minoritaire au Maroc malgré tous les efforts déployés pour l’encourager.

Raison 3 : Une autre culture, celle de l’Uberisation pourrait s’installer au Maroc

Uber n’est plus seulement un service de transport, mais c’est devenu une culture qui s’installe progressivement.

En effet, l’Uberisation est entre autres, un système de partage des outils. Une sorte, consommer uniquement ce dont on a besoin. (A lire, article sur l’Uberisation sur Liberation.fr)

Et c’est le cas aussi d’une voiture, qui passe plus de temps au garage qu’ailleurs. En effet, si Uber Morocco s’installe aujourd’hui dans le transport avec chauffeur, demain ça pourrait être le cas de UberPOP, un autre service de Uber.

Ce service permet à tout particulier de transporter, émanant une rémunération, un autre particulier qui désire faire le même trajet.

Cette mutualisation d’un bien pour un usage commun pourrait être une réponse consumériste à différents problèmes économiques, écologiques…

Payer ce qu’il faut, juste pour l’usage qu’il faut, sans se ruiner, le tout, avec un client Roi.

Raison 4 : Uber Morocco pourrait être une énième société de location de voitures avec chauffeur dans la légalité la plus totale  

Uber Morocco pourrait demander les autorisations nécessaires pour devenir une société de location de voitures avec chauffeurs comme toute autre entreprise de même type au Maroc.

Sauf qu’elle a un outil de réservation assez puissant.

Le tout, tout en créant des emplois (pour les chauffeurs), créant de la valeur et ouvrant un nouveau marché.

Raison 5 : Le Client roi 

Qui n’a pas vécu l’expérience d’un taxi qui change de trajet pour récupérer un autre client ? Durant un même trajet, un taxi Marocain peut prendre trois différents clients, sans pour autant se connaitre.

Et finalement, chacun paiera le cout d’un trajet de son coté. Du coup, on a un cout de Trajet x 3. Et tout le monde s’y retrouve sauf le client qui n’a pas de mots à dire dans cela.

Chez Uber, que vous soyez 3 ou 4, vous paierez tous un tarif global et c’est celui du trajet, que l’on pourrait départager entre chacun des passagers. A plusieurs, Uber devient plus intéressant, avec Cout de Trajet ÷ 3. 

En plus, on pourrait répondre à un besoin de touristes et visiteurs du Maroc qui n’ont pas l’envie de vivre l’expérience d’un petit taxi urbain.

 

 

Tags

Articles similaires

youtube gaming-1
27 Aug By Izitech Team
Youtube: lancement officiel de la plateforme de jeu Youtube Gaming
oby
27 Aug By Izitech Team
Découvrez l’Obi Worldphone, le nouveau smartphone créé par l’ex-CEO d’Apple

Les commentaires sont fermés.