connected machine

Les Machines connectées : L’avenir de l’industrie…

Nous vous parlions hier soir de l’IoT (« Internet of Things » ou « Internet des Objets ») au service de l’entreprise avec l’exemple de l’entreprise Santa Cruz.

Nous revenons aujourd’hui vous en parler, mais cette fois-ci au service des industries !

La mouvance IoT transforme aujourd’hui sur son passage le monde entier tel que nous le connaissons, et permet de faire parler la donnée qui sommeille autour de nous. Cela permet aux entreprises de ne plus avoir à passer par le feedback du client.

Mais qu’en est-il donc du domaine industriel ?

Dans le domaine industriel, cette approche est également très utile ! Bien plus encore que lorsqu’il s’agit du consommateur final.

Il s’agit en effet toujours du même principe consistant à faire parler la donnée dormante, mais dans le cas industriel, cette approche a une portée bien plus significative pour les entreprises.

Pourquoi cela ?

Certes, le fait de faire parler la donnée permet au constructeur d’améliorer ses produits et de détecter des opportunités de marché, mais ce procédé est aussi beaucoup plus utile aux entreprises dans un cadre industriel, puisque les relations entre les constructeurs et les entreprises en milieu industriel sont généralement très rapprochées.

Ainsi, c’est généralement le fabricant qui s’occupe constamment de maintenir les machines qu’il vend à son client, d’en changer les pièces, et c’est lui que l’on contacte en cas de panne ou de problèmes.

connected machines

Les entreprises utilisant ces machines conservent généralement quant à elles les données relatives à leur utilisation en interne, et ne pensent pas forcément à les partager avec le fournisseur.

L’IoT permet donc au constructeur de bénéficier de ces informations perdues en temps réels, et cela lui permet donc, dans le cadre de sa relation soutenue avec ses clients, d’effectuer la maintenance des machines à distance et de manière proactive. Cela permet donc de réduire les pannes, qui elles, engendrent généralement beaucoup de pertes aux entreprises opérant dans les secteurs industriels, et sont aussi une grande source de stress pour celles-ci.

L’IoT permet également à ces mêmes fournisseurs de machines industrielles d’utiliser le diagnostic de la donnée et la résolution de problèmes de telle sorte à réduire drastiquement le MTTR (« Mean Time To Repair », ou « Temps Requis pour la Réparation »), et augmenter de la sorte le OEE (« Operating Equipment Efficience », ou « Efficience de l’Equipement en Fonctionnement »).

L’IoT permet aussi au constructeur d’accélérer les processus d’installation, de commande et de débug des machines en cas de lignes de production nouvelles ou renouvelées.

Tout cela permet donc aux entreprises opérant en domaine industriel de bénéficier de machines plus intelligentes et connectées, leur offrant un meilleur contrôle, plus d’efficience, moins de pannes, plus de productivité, ainsi qu’une production plus flexible. Tous ces avantages permettent in fine l’optimisation générale de l’usine, et de tout le monde industriel, une fois l’IoT banalisé et défini comme nouveau standard.

Voilà donc un nouvel exemple de la puissance de l’IoT, de plus en plus candidat à la future appellation de IoE (« Internet of Everything » ou « Internet de Tout »)…

 

Source

Articles similaires

youtube gaming-1
27 Aug By Izitech Team
Youtube: lancement officiel de la plateforme de jeu Youtube Gaming
oby
27 Aug By Izitech Team
Découvrez l’Obi Worldphone, le nouveau smartphone créé par l’ex-CEO d’Apple

Les commentaires sont fermés.